Nom du métier :
Chasseur de savoir faire

La mission de ce métier :
Collecter/chasser les savoirs-faire pour les mettre à disposition sur une plateforme.
Cette recherche s’effectue par le biais du voyage : le chasseur de savoir-faire est une sorte de globe trotteur qui serait à l’affût de techniques/savoir-faire appartenant à une culture et qui par l’observation pourrait les retranscrire.

Les activités réalisées sur une journée :
Le chasseur de savoir-faire observe et intègre les savoir-faire et réalise une sorte de mode d’emploi qui puisse être compris et utilisé par la plateforme.

→ Observation d’un savoir-faire, prise de notes.
→ Regrouper les informations et les notes, les organiser et les mettre en forme. Pourquoi pas réaliser des carnets, matériauthèque en fonction de la technique.
→ Prise de vue, de sons, photographies.
→ Témoignages.

Les interactions avec les autres équipes :
Le chasseur de savoir-faire recueille les informations et les techniques liées aux textiles. Cependant, il n’est pas seul. Il est chargé de communiquer ces informations aux personnes présentes sur la plateforme.
Reporter, questionner, observer les savoirs.
De communiquer pour repérer où sont ces techniques.
Réalité virtuelle : apprendre les gestes.

Les qualités requises :
> qualité d’observation
> facilité d’apprentissage
> sociable
> savoir parler plusieurs langues
> ouverture d’esprit
> sens critique, remise en question

Les études requises :
Pas d’études particulières.
Notions anthropologiques, sociologiques, économiques.
Intérêt pour la mode, les matériaux, les textiles.

Les perspectives d’évolution :
Se spécialiser dans un domaine, une technique précise.
C’est un métier qui évolue tout le temps, qui s’adapte, on le construit au fur et à mesure.

Membres de l’équipe :
Aloise BLOUIN
Thais MORET
Liza BRENGUES